Commencer la photo : Les différentes parties d’un reflex

Aujourd’hui, avec la démocratisation des appareils photo, il n’est pas bien difficile de se lancer dans la photographie. Avec le plus basique des appareils photo numériques, il est possible d’obtenir des clichés de bonne qualité, sans même s’y connaitre en réglages d’appareil photo, ni même en techniques de prise de vue. Cependant, pour devenir un véritable professionnel digne de ce nom et pour acquérir les meilleures bases en photographie, il est préférable de s’orienter vers des appareils plus perfectionnés. Comme les appareils reflex. Et par où commencer ? Par un survol des différentes parties d’un appareil reflex.

Un appareil reflex est composé d’au moins une dizaine d’éléments visibles, en plus des éléments internes qui ne sont pas forcément visibles. Ici, seules les parties à connaitre absolument (ou du moins en premier lieu) seront passées en revue. Pour aller un peu plus loin et vous renseigner plus en détails sur les reflex, je vous conseille ce site qui saura vous donner tous les bons conseils et des tests de produits complets pour vous former facilement.

La lentille

La lentille est l’élément qui détermine comment et dans quelle quantité la lumière va pénétrer dans l’appareil reflex. En effet, il s’agit de la pièce de verre que la lumière doit traverser avant d’arriver au niveau du capteur de l’appareil reflex.

La lentille peut être séparée du corps de l’appareil reflex et selon les modèles, peut être interchangeable. Il suffit juste de trouver le type de lentille qui s’adapte à l’appareil.

Le miroir de l’obturateur

Avec un appareil photo doté d’un écran LCD, il est possible de voir ce que l’objectif voit en temps réel. Sur un appareil reflex ce n’est pas le cas. L’utilisateur doit se référer à l’image affichée dans l’œilleton. Cette image est obtenue grâce au jeu de miroir de l’obturateur.

Le miroir de l’obturateur est positionné derrière l’objectif. Au moment de prendre une photo, lorsque l’utilisateur appuie sur le bouton, ce miroir bascule très rapidement vers le haut et laisse passer la lumière afin que celle-ci puisse atteindre les composants permettant d’afficher l’image réelle.

Le miroir de l’obturateur ne reste pas élevé très longtemps. Toutefois, il est possible de régler l’appareil reflex pour que cette durée dite « d’exposition » soit plus longue.

Le filtre passe-bas

Durant la période d’exposition, de nombreux spectres invisibles comme les infrarouges ou les ultraviolets peuvent venir frapper le capteur de l’appareil reflex, affectant ainsi la qualité de l’image obtenue.

prendre-photo-avec-reflex

Le rôle du filtre passe-bas est d’empêcher que ces spectres viennent toucher le capteur.

Le capteur CMOS

Le capteur CMOS (pour Complementary Metal Oxide Semiconductor) est l’élément qui va convertir la lumière en une suite d’informations numériques, jusqu’à l’obtention d’une image.

Il s’agit d’une puce électronique composée de plusieurs diodes qui détectent chacune les photons contenus dans la lumière et les convertissent en tension électrique. Cette tension est communiquée au processeur d’image qui fera les calculs nécessaires pour produire l’image.

A VOIR : Commencer en photographie, la créativité et l’inspiration

Le processeur d’image numérique

Sur les appareils photo analogiques, la lumière était transférée sur une pellicule. Pour pouvoir obtenir les images, il fallait développer ces pellicules. Avec les appareils photo numériques, la lumière est directement convertie en image numérique, grâce au processeur d’image numérique.

Le processeur d’image numérique d’un appareil reflex récupère les informations en provenance du capteur CMOS afin de les traduire en image. L’image finale qui sera enregistrée sur l’unité de stockage de l’appareil.

A voir aussi :